Si nos équipes travaillent d’arrache-pied pour livrer en toute sécurité les produits de première nécessité pendant la pandémie de COVID-19, le développement durable reste une priorité forte pour Amazon. Depuis que nous avons cofondé le Climate Pledge à l’automne 2019, en partenariat avec Christiana Figueres, ancienne Secrétaire exécutive de l’ONU pour le changement climatique, nos principales initiatives ont progressé à pas de géants, grâce à la mobilisation de milliers de collaborateurs d’Amazon issus de différentes équipes, dont plus de 4 500 salariés qui ont rejoint notre équipe de Sustainability Ambassadors.

Rien que cette semaine, Amazon s’est engagé à consacrer 10 millions de dollars, sur les 100 millions prévus pour le Right Now Climate Fund, à la préservation et à la restauration de la foresterie durable et de la faune et de la flore, ainsi qu’au soutien à des solutions inspirées par la nature à travers le monde. Ce premier engagement, en collaboration avec The Nature Conservancy, offrira une nouvelle source de revenus aux propriétaires de forêts familiales dans les Appalaches (États-Unis), chargés de restaurer et de préserver les forêts, de protéger la faune et la flore, et de contribuer ainsi à éviter le rejet de millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère. C’est le premier d’une série de projets à venir dans ce domaine.

Récemment, nous avons dévoilé les premières images de nos tout nouveaux véhicules de livraison électriques et de leurs fonctionnalités. Dans le cadre du Climate Pledge, Amazon a annoncé la commande de 100 000 véhicules de livraison électriques auprès de Rivian, constructeur de véhicules électriques et entreprise de technologie automobile du Michigan. Pour Amazon, l’objectif est de mettre en circulation 10 000 nouveaux véhicules électriques dès 2022, et l’intégralité du parc de 100 000 véhicules d’ici 2030, pour des émissions de CO2 réduites de plusieurs millions de tonnes chaque année à l’horizon 2030.

Amazon s’engage à ce que l’alimentation électrique de ses sites provienne à 80 % d’énergies renouvelables d’ici 2024 et à 100 % d’ici 2030 (un nouveau plan est en cours pour ramener l’objectif de 100 % à l’horizon 2025). Pour faire de ces ambitions une réalité, nous lançons plusieurs nouveaux projets. En début d’année, Amazon a annoncé l’ouverture d’un nouveau parc solaire dans le comté de Pittsylvania en Virginie, qui alimentera notamment HQ2 et d’autres sites d’Amazon, dont des points de vente Whole Foods Market et des centres de distribution. Nous avons également annoncé le lancement de nouveaux projets d’énergies renouvelables en Australie, en Espagne, en Suède et aux États-Unis, soit 86 projets au total, capables de produire 2 300 MW et de délivrer plus de 6,4 millions de MWh d’électricité par an.

Par ailleurs, nous progressons sans cesse sur la réduction de nos emballages. Notre programme Déballer sans s’énerver encourage les fabricants à conditionner leurs produits dans des emballages faciles à ouvrir, 100 % recyclables et prêts à expédier aux clients, sans carton supplémentaire Amazon. Depuis 2015, nous avons ainsi réduit le poids des emballages expédiés par nos soins de 33 % et éliminé plus de 800 000 tonnes de matériaux d’emballage, soit l’équivalent de 1,5 milliard de cartons.

Nous avons également conçu des algorithmes de machine learning qui nous aident à choisir l’emballage le plus adapté aux commandes de nos clients. Notre Packaging Lab a ainsi mis au point une nouvelle enveloppe papier matelassée, totalement recyclable, pour nos expéditions. Des services comme Amazon Second Chance permettent également aux clients d’identifier facilement où et comment recycler localement différents emballages Amazon et leurs appareils électroniques usagés.

Nous sommes conscients qu’il reste encore beaucoup à faire, et que la crise climatique continue de menacer. La pollution de l’air dans le monde a considérablement chuté du fait des restrictions majeures de l’activité sociale et économique liées à la pandémie de COVID-19, ce qui nous laisse entrevoir ce à quoi pourrait ressembler un avenir sobre en carbone. Saisissons cette occasion pour en tirer une leçon et pour agir contre le changement climatique.

Rien de tout cela ne serait possible sans le soutien indéfectible des collaborateurs d’Amazon à travers le monde. Nos 4 500 Sustainability Ambassadors réfléchissent ensemble à la façon dont Amazon peut contribuer à se mobiliser au service de la protection de la planète, et s’efforcent de démultiplier les actions des équipes d’Amazon chargées directement de l’impact environnemental et social de nos activités. Né en 2017, le programme Sustainability Ambassadors dispose désormais de sections au sein des bureaux et des centres de distribution du groupe aux États-Unis et en Europe. En plein essor, il compte aujourd’hui plus de 160 équipes, notamment aux États-Unis, en Europe, en Australie, à Singapour et en Inde.

Partout dans le monde, les Sustainability Ambassadors ont pour mission d’encourager la mise en place de processus, de mécanismes et d’un véritable changement de culture autour de l’efficacité énergétique, de la réduction des déchets et du recyclage, dans nos bureaux comme sur nos sites opérationnels. Aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Costa Rica et au Japon, nos équipes se sont lancé le défi du « zéro gobelet » pour réduire l’usage de gobelets à usage unique. Au Luxembourg et en République tchèque, nos collaborateurs organisent des ateliers sur la viabilité alimentaire. Toutes ces initiatives peuvent faire changer les choses. Pour chaque projet initié par nos Sustainability Ambassadors, nous mesurons l’impact obtenu et relevons les bonnes pratiques, afin de continuer à développer et à répliquer ces actions utiles.

Je tiens à remercier toutes les équipes d’Amazon pour leurs idées, leurs contributions et leur énergie, et saluer en particulier nos Sustainability Ambassadors.

À propos de l’auteur
Kara Hurst est vice-président et directrice Développement durable Groupe chez Amazon.