En lançant The Climate Pledge l’année dernière, nous avons pris un engagement audacieux pour une mobilisation en faveur d’un résultat ambitieux : atteindre la neutralité carbone nette pour Amazon d’ici 2040, avec 10 ans d’avance sur l’objectif de l’Accord de Paris. Certes, le pari semblait audacieux, mais Amazon a décidé de placer la barre haut et d’exploiter toute sa passion, ainsi que la taille et l’implantation de l’entreprise pour contribuer de manière significative à lutter contre le changement climatique. Et la tâche n’a pas été aisée, puisque l’année 2020 nous a poussés à relever des défis inédits, qu’il s’agisse de la pandémie de COVID-19 ou de la prise en compte des différences sociales.

Alors que nous tentons de composer avec ces circonstances difficiles, nous devons continuer d’anticiper l’autre crise qui nous attend : celle du climat. Amazon n’a pas dévié de son engagement et en a même fait le fil rouge de l’ensemble de ses activités. Nous encourageons également d’autres entreprises à se mobiliser et à nous rejoindre dans cette lutte contre le changement climatique. Après tout, Amazon ne peut pas agir seule : il faudra que les entreprises, les gouvernements et les populations s’unissent pour résoudre cette crise imminente et urgente.

C’est pourquoi nous sommes ravis d’annoncer que Verizon, Infosys et Reckitt Benckiser (RB) viennent de signer The Climate Pledge, avec la même ambition d’atteindre les objectifs de l’Accord de Paris avec 10 ans d’avance et de se placer parmi les précurseurs dans la lutte immédiate contre la crise climatique.

Jeff Bezos, fondateur et PDG d’Amazon, a annoncé ce jour la nouvelle sur Instagram.

En rejoignant The Climate Pledge et en acceptant de décarboner plus rapidement leurs activités, ces entreprises signataires enverront un message fort au public et susciteront une nouvelle vague d’investissements et d’innovations pour imaginer les produits et les services innovants sobres en carbone nécessaires au respect de leurs engagements. Chaque signataire va mettre en œuvre des programmes importants dans son propre parcours vers la neutralité carbone.

« À mesure que la crise climatique s’aggrave, davantage d’entreprises vont devoir se mobiliser pour décarboner plus rapidement leurs activités », déclare Christiana Figueres, ancienne Secrétaire exécutive de l’ONU pour le changement climatique et cofondatrice de Global Optimism.

“Les signataires s’engagent à respecter un calendrier accéléré qui sera décisif pour empêcher la poursuite du réchauffement de la planète. Ces mesures permettront de réduire les émissions et de limiter les dégâts, mais pour cela, il faut agir maintenant.”
Christiana Figueres, ancienne Secrétaire exécutive de l’ONU pour le changement climatique et cofondatrice de Global Optimism

Verizon est en passe d’atteindre la neutralité carbone pour les émissions de niveau 1 et 2 d’ici 2035 et a émis une obligation verte d’un milliard de dollars pour investir dans des solutions innovantes afin d’accélérer la démarche durable de l’entreprise. Verizon va notamment alimenter ses sites à 50 % en énergies renouvelables d’ici 2025 et mettre en place de nouveaux accords d’achat d’énergie virtuelle (VPPA) correspondant à plus de 380 MW de capacités d’énergie éolienne et solaire supplémentaires.

« Le changement climatique est un défi mondial qui nous touche tous, et c’est pourquoi rejoindre The Climate Pledge nous a semblé essentiel », ajoute Hans Vestberg, Directeur général de Verizon.

“En tant qu’entreprise responsable, transmettre un monde plus propre aux générations futures est au cœur de nos valeurs. Chez Verizon, cela ne se limite pas à réduire notre empreinte carbone. Grâce à notre technologie et à nos réseaux, nous innovons en matière de solutions pour les clients, en augmentant l'efficacité et en renforçant la résilience de l'entreprise et des communautés que nous servons.”
Hans Vestberg, Directeur général de Verizon

RB accélère la mise en œuvre de l'accord de Paris en s’engageant à réduire les émissions de carbone de ses sites de 65 % et à alimenter l’ensemble de ses locaux à 100 % en électricité renouvelable d’ici 2030, et ambitionne la neutralité carbone nette d’ici 2040, avec 10 ans d’avance sur l’objectif mondial de 2050. L’engagement pris ce jour est le fruit des actions menées par RB depuis 2012 pour lutter contre le changement climatique, parmi lesquelles la baisse de 42 % des émissions de gaz à effet de serre de ses lignes de production et la réduction de 37 % de sa consommation d’eau.

« Le changement climatique exige une mobilisation mondiale », déclare Laxman Narasimhan, PDG de RB.

“Aux côtés de partenaires aussi engagés qu’Amazon, nous allons collaborer afin de trouver des solutions innovantes pour un avenir sobre en carbone, limiter le réchauffement climatique à moins de 1,5 °C et créer un monde plus propre et en meilleure santé. Depuis 2012, nous avons déjà réduit les émissions de gaz à effet de serre de 42 % dans nos lignes de production, et nous allons poursuivre sur cette lancée dans l’ensemble de nos métiers, de notre chaîne de valeur et de nos produits, afin d’honorer cet engagement. RB est fier de s’associer à Amazon, à Global Optimism et à d’autres entreprises pour lutter contre le changement climatique et se mobiliser en faveur du Climate Pledge.”
Laxman Narasimhan, PDG de RB.

Infosys s’est engagé volontairement en 2011, bien avant l’Accord de Paris, à atteindre la neutralité carbone et est en bonne voie pour y parvenir bien avant 2040. Infosys a déjà investi dans 60 MW de capacité solaire photovoltaïque, près de 45 % de son électricité provient de sources renouvelables, et le groupe s’est engagé à passer à 100 % d’énergies renouvelables. Infosys a également mis en place un programme d’efficacité énergétique particulièrement performant grâce auquel il a pu réduire de 55 % sa consommation d’électricité par habitant depuis 2008. Dans le cadre de son parcours vers la neutralité climatique, Infosys a largement investi dans un ensemble de projets locaux de réduction des émissions pour l’aider à atteindre son objectif de neutralité carbone. Outre la lutte contre le changement climatique, ces projets sont également utiles à plus de 100 000 familles aujourd’hui, en contribuant au développement socio-économique des régions rurales de l’Inde.

« Chez Infosys, nous avons très tôt pris conscience de la menace grave que représente le changement climatique pour la planète et de la responsabilité qui est la nôtre, en tant qu’entreprise, d’en atténuer les effets par des mesures concrètes », a déclaré Salil Parekh, PDG et directeur général d’Infosys.

“Selon nous, la mobilisation des grandes entités mondiales face à cette crise sera décisive pour que le reste du monde agisse. Nous nous sommes donc engagés à agir pour le climat il y a déjà plus de dix ans et, depuis, les répercussions sur le climat et l’environnement ont été des facteurs importants dans nos décisions institutionnelles. Nous sommes ravis de nous associer à Amazon et à Global Optimism dans le cadre de The Climate Pledge, afin d’œuvrer ensemble à un avenir plus sobre en carbone.”
Salil Parekh, PDG et directeur général d’Infosys

Nous annonçons également qu’Amazon rejoint la Science Based Target Initiative (SBTi), qui encourage les entreprises à se fixer des objectifs scientifiquement étayés et à renforcer leur avantage concurrentiel dans la transition vers une économie sobre en carbone. Cette décision réaffirme l’engagement d’Amazon à réduire ses émissions de carbone conformément à l’approche scientifique déjà en vigueur pour lutter contre le changement climatique. SBTi est le fruit d’une collaboration entre le CDP, le World Resources Institute (WRI), le Fonds mondial pour la nature (WWF) et le Pacte mondial des Nations Unies et s’inscrit parmi les engagements de la coalition We Mean Business.

« L'annonce d'Amazon est très encourageante. En tant que l'une des entreprises les plus importantes et les plus connues au monde, Amazon a une occasion exceptionnelle de contribuer à la décarbonisation de l'économie. S'engager à fixer un objectif de réduction des émissions basé sur la science est une étape extrêmement positive », a déclaré Andrew Steer, président et directeur général du World Resources Institute et membre du conseil exécutif de SBTi.

“Amazon et toutes les entreprises signataires de The Climate Pledge devraient maintenant fixer des objectifs d'émissions très ambitieux, en accord avec la science du climat, et suivre les progrès accomplis dans la réalisation de ces objectifs. Nous félicitons Amazon et les autres grandes entreprises qui prévoient de réduire les émissions de gaz à effet de serre à zéro avant qu'il ne soit trop tard.”
Andrew Steer, président et directeur général du World Resources Institute et membre du conseil exécutif de SBTi

« Nous saluons chaleureusement l’engagement d’Amazon à se fixer des objectifs scientifiquement étayés », déclare María Mendiluce, directrice générale de la coalition We Mean Business. « Les entreprises du monde entier sont à l’écoute de la science et s’engagent à prendre des mesures audacieuses en faveur du climat, qui leur assurent croissance et compétitivité à long terme. L’engagement d’Amazon de neutralité carbone nette d’ici 2040 favorisera sans aucun doute les innovations nécessaires pour accélérer la transition vers une économie zéro carbone ».

Amazon s’est engagé à atteindre 100 % d’énergie renouvelable pour l’ensemble de ses sites d’ici 2030 (potentiellement dès 2025), tout en continuant à rendre ses emballages plus durables et faciles à recycler grâce à des programmes tels que Déballer sans s’énerver et Amazon Second Chance. Ainsi en Inde, Amazon propose désormais l’expédition sans emballage vers plus de 100 villes supplémentaires dans le cadre son engagement à réduire ses déchets d’emballage. Grâce à cette initiative, plus de 40 % des commandes traitées par les centres de distribution d’Amazon sont désormais expédiées sans emballage supplémentaire.

Amazon investit également 100 millions de dollars dans des projets internationaux de reforestation dans le cadre du Right Now Climate Fund. En avril 2020, Amazon s’est engagé à consacrer 10 millions de dollars à la préservation, la restauration de la foresterie durable et de la faune et de la flore, ainsi qu’au soutien à des solutions inspirées par la nature dans les Appalaches, en finançant deux projets innovants en collaboration avec The Nature Conservancy. En mai 2020, Amazon a annoncé son premier projet hors États-Unis dans le cadre du Right Now Climate Fund. Le groupe a ainsi promis 3,75 millions d’euros pour le programme d’écologisation urbaine de The Nature Conservancy en Allemagne, qui aide les villes à mieux se préparer au changement climatique au moyen de solutions naturelles.

L’année dernière, Amazon a annoncé la commande de 100 000 véhicules de livraison électriques auprès de Rivian, soit la plus grosse commande de véhicules électriques jamais enregistrée, avec pour objectif que ces utilitaires commencent à assurer des livraisons aux clients en 2021. Amazon prévoit de mettre en circulation 10 000 de ces nouveaux véhicules électriques dès 2022 et l’ensemble des 100 000 véhicules d’ici 2030, ce qui représentera plusieurs millions de tonnes d’émissions de CO2 par an en moins à l’horizon 2030.

Le fait que des entreprises de cette envergure s’unissent pour agir concrètement en faveur du climat n’est pas anodin, et ce n’est qu’un début. Il nous tarde d’accueillir d’autres entreprises au sein de l’engagement, car la collaboration est le seul moyen de réellement faire changer les choses et de prendre la crise climatique mondiale à bras le corps une bonne fois pour toutes.