Passionnée de plongée sous-marine, de jeux vidéo et de voyages au bout du monde, Zena Siraudin aurait bien fait des études d’ingénieurs parce qu’elle aime aussi beaucoup les sciences. « Mais mes origines libanaises ont parlé », plaisante-t-elle. « Sur les conseils de mon père, j’ai finalement fait une école de management à Lyon et je ne le regrette pas ». Arrivée en France à l’âge de 15 ans, Zena n’a pas perdu de temps depuis son diplôme, enchaînant les postes à responsabilité dans des secteurs très différents : neuf ans chez un grand producteur et fournisseur d'énergie dans un programme de « rotation » finance dont trois ans aux États-Unis, puis dans une chaîne de magasins française spécialisée dans la distribution de produits culturels où elle occupait le poste de responsable finance de toutes les filiales avant de devenir directrice financière d’une des filiales… Après quinze années de vie professionnelle bien remplie, Zena a finalement posé ses valises chez Amazon. « C’est à l’occasion de discussions avec des gens que je côtoyais dans le cadre de mes activités professionnelles que j’ai rencontré des collaborateurs d’Amazon et j’étais fascinée parce que ce qu’ils me racontaient », explique-t-elle. « Site culturel incroyable, dynamique de croissance, rythme d’innovation, vision très long terme, environnement très stimulant avec des gens de très haut niveau… tout ça correspondait exactement à mon tempérament ».

L’agilité et la capacité d’Amazon à prendre des décisions très rapidement ne cessent de m’étonner.
Zena

Un environnement très stimulant

A 38 ans, Zena quitte donc son précédent poste pour prendre un rôle de responsable financier chez Amazon. « J’étais en charge du support des PNL (Profit and Loss), des clôtures, des plans, des budgets, etc. sur toute une gamme de produits, en étroite collaboration avec les directeurs à la tête des lignes de produits », précise-t-elle. Par la suite, Zena a changé de poste pour se dédier au store bricolage avant d’étendre son rayon d’action aux produits de jardin et au petit électroménager. Zena a ensuite opéré un retour au business en devenant directrice de l’électronique grand public pour amazon.fr il y a environ six mois. Avec une équipe conséquente, elle est toujours aussi ravie d’être chez Amazon. « Après avoir travaillé dans plusieurs sociétés axées sur la clôture trimestrielle et des chiffres à court terme, j’apprécie énormément d’être dans un environnement qui favorise la vision long terme, avec beaucoup de projets sans oublier la culture très rafraîchissante du « fail fast » qui permet d’essayer des choses, prendre des risques quitte à se tromper et apprendre de l’erreur pour mieux rebondir. L’agilité et la capacité d’Amazon à prendre des décisions très rapidement ne cessent de m’étonner ».

Le respect de la diversité

Aujourd’hui âgée de 43 ans et maman de deux enfants, Zena se voit bien poursuivre sa carrière chez Amazon : « Il y a tellement de produits, de projets, d’équipes différentes et de choses qui vont de l’avant… le champ des possibles est énorme et c’est précisément cette diversité qui m’a dès le départ attiré. Une diversité qu’on retrouve d’ailleurs également au niveau des équipes. J’ai par exemple six ou sept nationalités différentes dans mon équipe. Le respect des cultures et des talents est inscrit dans l’ADN d’Amazon et d’ailleurs nous attachons beaucoup plus d’importance à la personnalité de chacun qu’à l’école ou au diplôme qu’il ou elle a eu. De la même manière, et même si le rythme est plutôt élevé, Amazon est une entreprise très flexible qui respecte les contraintes de chacun ». Zena n’exclut d’ailleurs pas de changer de pays ou complètement de projet en allant par exemple travailler sur d’autres produits. « Pour avoir déjà vécu des expatriations, je sais que ce n’est pas facile, mais je ne suis pas inquiète : quel que soient le projet, les équipes ou le pays, nous partageons une culture commune et des valeurs qui simplifient grandement les choses ».