Marwein a rejoint Amazon en 2017. Avant, il a surtout connu la galère. Peu intéressé par un parcours scolaire après le BAC, il a préféré suivre des cours en ligne d’informatique, sa passion. « Malgré de véritables compétences et des certificats d’aptitudes, je ne sortais pas d’une grande école alors c’était très difficile de trouver un emploi, voire une simple mission. À force de me battre sans succès pour qu’on me donne ma chance, j’ai fini par baisser les bras », explique-t-il. À la naissance de son premier enfant, Marwein abandonne finalement ses velléités d’informaticien pour se concentrer sur un métier stable, qui lui permette de subvenir aux besoins de sa famille. Chauffeur-livreur pendant un an, il quitte son emploi à la suite d’un accident alors qu’il ne roulait qu’à 30 km à l’heure. « Je travaillais en Ile de France, donc loin de chez moi. J’étais fatigué par les allers-retours incessants pour passer un peu de temps avec ma famille et cet accident a été comme une sorte de sonnette d’alarme. Je devais trouver un emploi stable près de chez moi ». De retour dans sa région dans la Somme, sa route croise celle d’Amazon et sa vie prend enfin un tournant.

Amazon m’a donné ma chance

De l’impasse à l’épanouissement

« Amazon ouvrait son site à Boves. J’ai postulé en tant qu’intérimaire et, en décembre 2017, je faisais mes premières armes dans la logistique. J’ai tout de suite été interpelé par cette façon très particulière qu’Amazon a de gérer les gens : je ne connaissais rien à la logistique, mais on m’a quand même donné ma chance. Amazon a même pris le temps de me former pour me donner les moyens de réussir », se souvient-il. Pour Marwein, c’était une première. « On ne m’a pas jugé sur les diplômes que j’avais ou que je n’avais pas, mais sur ce que j'étais capable de faire. J’ai repris confiance en moi et le reste s’est fait très naturellement ».

“Amazon m’a jugé sur mon implication, mon envie d’évoluer et ma capacité à faire. Et quand je ne savais pas faire, Amazon m’a formé pour me donner les moyens d’exploiter mon potentiel”
Marwein

Après quatre mois d’intérim, Marwein a été recruté en CDI, toujours en tant qu’agent d’exploitation logistique. Mais ses compétences informatiques ne sont pas passées inaperçues. Très vite, ses managers lui offrent de nouvelles opportunités. D’abord Data analyst au sein du service ICQA (contrôle qualité inventaire), il rejoint ensuite le service Sureté et Prévention des pertes. Depuis décembre dernier, soit trois ans à peine après son arrivée chez Amazon, il a pris la tête de cette équipe qui assure la sécurité des personnes sur le site, des bâtiments et des articles. « Je me souviens encore de mon arrivée chez Amazon. J’ai fait une allergie aux chaussures de sécurité et il a fallu quatre nouvelles paires différentes avant qu’Amazon trouve des chaussures adaptées à mon allergie. Ils auraient pu tout simplement me renvoyer chez moi, d’autant que je n’étais qu’intérimaire à l’époque. J’aime l’idée de faire partie d’un service qui s’intéresse autant aux gens ».

Amazon m’a donné ma chance

Une nouvelle dynamique

« Pourtant, je suis quelqu’un de plutôt discret », poursuit Marwein. « Mais j’aime que mon travail soit bien fait et finalement Amazon m’a jugé sur mon implication, mon envie d’évoluer et mon esprit d’initiative. Et quand je ne savais pas faire, Amazon m’a formé pour me donner les moyens d’exploiter mon potentiel ». En 2019, Marwein a ainsi parcouru l’Europe pour se former dans les autres centres de distribution d’Amazon. Il a aussi reçu l’aide de ses managers pour se préparer aux entretiens internes qui lui ont permis d’obtenir le poste de manager. Sur fond de crise sanitaire, l’année 2020 a été tout aussi animée. « J’aime mon métier qui consiste notamment à m’assurer que les salariés d’Amazon travaillent dans des conditions optimales de sécurité », explique-t-il. « Forcément, la pandémie nous a obligés à revoir nos mesures et nous n’avons pas chômé. Mais je suis ravi d’avoir pu contribuer par mon travail à la protection de mes collègues et plus globalement à l’obtention du label Top Employer par mon entreprise ».

Amazon m’a donné ma chance

Pour la seconde année consécutive, Amazon a en effet été officiellement reconnue par le Top Employers Institute comme l'un des Top Employers 2021 en France. Cette certification est attribuée après une enquête rigoureuse portant sur la stratégie de l’entreprise en matière de ressources humaines : gestion des talents, intégration, formation et développement des compétences, rémunération, avantages sociaux et culture… Fier de travailler pour un employeur qui créé les conditions optimales pour favoriser le développement de ses collaborateurs, tant sur le plan personnel que professionnel, Marwein n’a pas dit son dernier mot. Papa de trois enfants à 35 ans, il a repris confiance en lui et envisage l’avenir avec sérénité. Loin d’avoir exprimé tout son potentiel, il ne doute pas un instant qu’Amazon continuera à lui offrir les opportunités qu’on lui a tant refusées par le passé.