Rosine et Mireille ont intégré Amazon en 2019. Elles ont rejoint le sixième centre de distribution français à Brétigny-sur-Orge (Essonne) mais le premier à être équipé de la technologie « robotique ». Rosine et Mireille ont un autre point commun : elles adorent la mécanique. « J’ai toujours rêvé de faire un métier différent, un métier habituellement réservé aux hommes. Pourquoi se mettre des barrières ? Les femmes peuvent aussi bien faire que les hommes », explique Rosine. Cette conviction l’a poussé très loin : avant de rejoindre Amazon, Rosine travaillait sur des plateformes pétrolières au Congo, son pays d’origine, et s’occupait de la maintenance des équipements de forage. De son côté, Mireille adore les challenges techniques : « Être sur le terrain, creuser pour identifier la cause d’une panne, réparer, analyser la situation pour trouver une solution afin que la panne ne se reproduise plus… j’adore ».

La technique pour passion

Chez Amazon, la maintenance au féminin!

Comme Rosine, Mireille a obtenu un DUT (diplôme universitaire technologique). Elle a ensuite poursuivi ses études en MASTER avant d’occuper le poste d’Ingénieur Méthode chez un acteur mondial des métiers de la construction et de la concession. Contactée par Amazon, elle passe les entretiens et découvre un état d’esprit et des valeurs qui lui correspondent. « Au fil des entretiens et des visites de sites, j’ai été frappée par l’ambiance générale, notamment au niveau des relations entre Amazoniens : il n’y a pas de barrières hiérarchiques, on travaille tous ensemble. Parallèlement, je me reconnaissais dans les principes de management d’Amazon, alors j’ai pris le risque de quitter mon ancien poste et je ne l’ai jamais regretté. Je me sens bien chez Amazon ».

Rosine, pour sa part, avait très envie de poursuivre ses études après son DUT. Alors quand le secteur pétrolier connait la crise et que son employeur lui propose un départ négocié, elle en profite pour faire un MASTER en management stratégique et opérationnel en France. « Je voulais rester dans la mécanique mais évoluer vers un poste à responsabilités », explique-t-elle. Son diplôme en poche, elle a eu à peine le temps de chercher un emploi : « Amazon m’a contacté, j’ai apprécié l’ambiance etj’ai tout de suite décidé de m’installer en France pour prendre en charge le pilotage de l’activité de la section robotique du site de Brétigny ».

S’épanouir sans les barrières de genre

Respectivement chef d’équipe en maintenance robotique et responsable de la maintenance, Rosine et Mireille couvrent aujourd’hui deux parties essentielles du fonctionnement du site de Brétigny. « Je suis responsable d’une équipe qui gère toute la partie convoyage, c’est-à-dire les 29 km de tapis roulants qui acheminent les produits partout sur le site. Nous assurons la maintenance préventive, réagissons aussi vite que possible aux pannes afin de ne pas perturber la livraison des clients et analysons les situations afin d’éviter que les pannes se reproduisent », explique Mirelle. De son côté, Rosine pilote l’activité de la section robotique. « J’accompagne les trois techniciens de mon équipe dans la maintenance préventive afin de garantir la haute disponibilité des équipements. Au total, nous avons près de 3 000 robots sous notre responsabilité sur le site de Brétigny-sur-Orge», précise-t-elle.

Convaincue d’être au bon endroit et au bon poste, Mireille apprécie d’autant plus son travail que « la distinction de genre n’existe pas chez Amazon. Je ne me suis jamais imposé de limites parce que j’étais une femme. Quand je suis sur le terrain, je me considère comme un individu qui accomplit sa tâche et si un homme peut le faire, je le peux aussi. Les seules qualités dont on a besoin pour réussir dans ce milieu sont la détermination et la passion. Alors si votre rêve est de travailler dans la technique, surtout ne vous mettez pas de barrières. Homme ou femme, apprenti ou collaborateur confirmé, tout le monde est écouté chez Amazon. Cela fait partie des valeurs que j’apprécie dans cette société qui aime les gens qui ont des idées et qui font preuve d’initiative ».

« Il arrive qu’un collaborateur, par pur réflexe, salue notre équipe en disant ‘bonjour messieurs’. On éclate de rire et j’ai droit à mon bonjour madame », ajoute Rosine. « L’ambiance est vraiment excellente et j’ai la chance de travailler dans un milieu à la pointe de la technologie. Alors à toutes les femmes qui rêvent comme moi d’avoir les ‘mains dans le cambouis ‘, je n’ai qu’une chose à dire : venez, vous allez vous éclater ».