Le cancer touche plus de 300 000 enfants dans le monde chaque année. En France, les chiffres diffusés par l’Institut Gustave Roussy, 1er centre de lutte contre le cancer en Europe, rappellent qu’il reste tant à faire.


Une mobilisation massive pour faire avancer la cause de la lutte contre le cancer de l’enfant

Cette année encore, des milliers de salariés d’Amazon en France se sont mobilisés pour apporter leur soutien aux enfants hospitalisés.

. La Pyjama Party (P’Jammin’ Party™) géante, organisée les 15 et 19 septembre, a donné l’occasion aux salariés de venir travailler en pyjama, un geste symbolique en soutien aux enfants qui passent de trop longues périodes en pyjamas à l’hôpital. « Mettre mon plus beau pyjama pour aller travailler en leur honneur était, pour moi, le moins que je puisse faire pour montrer mon soutien aux enfants qui sont malades. Je leur souhaite beaucoup de force et de courage ! », explique Manon, une salariée Amazon. Les collaborateurs étant en télétravail se sont également mobilisés en postant une photo habillés en pyjama ou en tenue dorée, en honneur à septembre en or, mois de lutte contre les cancers des enfants.

. Une donation conséquente pour les enfants et la recherche

Pour la deuxième année consécutive, Amazon s’est associé à Gustave Roussy, le 1er centre de lutte contre le cancer en Europe. L’engagement de tous a permis de collecter 50 000 euros pour soutenir les programmes de l’institut, et de remettre des cadeaux et tablettes aux équipes médicales pour les enfants hospitalisés. A cette occasion, Ronan Bolé, directeur des Opérations d’Amazon en France, a rappelé que : « Avec ce don, nous voulons soutenir les efforts de recherche de Gustave Roussy et adoucir, à notre niveau, le quotidien des enfants malades et de leurs familles. L’entreprise peut aussi être une plateforme pour faire avancer cette cause qui nous concerne tous. »


. CéKeDuBonheur, un partenariat pour répondre aux besoin des services pédiatriques dans les hôpitaux

Alors que la crise sanitaire Covid-19 nous touche tous, directement ou indirectement, les enfants atteints de cancer et leurs familles ont plus que jamais besoin d’aide.

Les salariés d’Amazon ont souhaité exprimer leur soutien auprès des enfants et de leurs familles en leur écrivant des mots de réconfort. Chaque carte permettant générer des dons pour les hôpitaux situés à proximité des sites logistiques.

Afin de répondre au mieux aux besoins des enfants, Amazon s’est associé à CéKeDuBonheur, association qui aide au maintien du lien social et contribue, en partenariat avec le personnel médical et les éducateurs, à la lutte contre l’isolement lié au contexte difficile de l’hospitalisation. L’association s’est chargée de recenser les besoins des services pédiatriques des hôpitaux localisés à proximité des sites Amazon. Les dons collectés par le biais de l’opération « carte postale », ont permis d’offrir à quinze hôpitaux des produits dont des jouets, des tablettes ou encore du matériel pour les enfants qui suivent un traitement. « Pendant plus d’une semaine, toute l’équipe s’est mobilisée pour préparer et emballer les cadeaux pour les enfants. Tout le monde était extrêmement fier de contribuer ! Il n’y a rien de plus beau que de voir le sourire des enfants ! » a affirmé Hawa, salariée d’Amazon.

Hélène Sy, la Présidente de l’association, remercie les salariés d’Amazon « pour leur implication solidaire. Tous les jouets distribués vont égayer la vie de ces jeunes patients, et ils en ont besoin. Ainsi, ensemble nous continuons à apporter ce soutien permettant de rendre meilleure la vie des enfants hospitalisés et de leurs familles. »

Sensibiliser le plus grand nombre

Afin d’étendre la mobilisation au grand public, des vans de livraison ont sillonné les rues d’Ile-de-France et de Toulouse aux couleurs d’AmazonGoesGold. Pendant qu’Alexa, l’enceinte connectée d’Amazon, aidait à soutenir la recherche en créant des réponses dédiées : Alexa, qu’est-ce que Septembre en Or ? Alexa, comment Amazon soutient la cause du cancer de l'enfant ? Alexa, comment faire un don pour le cancer de l'enfant ?