Le sourire accroché aux lèvres, un accent ariégeois qui fait chaud au cœur, Lionel Boulbes est un romantique. Mais il sait aussi se montrer pragmatique. Manager dans un grand groupe dans la restauration, il tombe amoureux d’une collaboratrice de son équipe et, pour ne pas mettre en péril l’emploi de celle qui allait devenir sa femme, il… démissionne. « Les relations entre un manager et un membre de son équipe ne sont jamais très bien perçues. Ma femme travaillait depuis 15 ans dans ce groupe alors que je venais d’arriver. C’était logique que je parte ». Diplômé d’un BAC Pro en hôtellerie et restauration, Lionel a toujours pris son destin en main. Sous-directeur dans une grande chaine hôtelière, il quitte la restauration pour rejoindre une équipe de sécurité sur le chantier de l’Airbus A380 avant d’entrer dans la gendarmerie. « C’était pour suivre les traces de mon père, explique-t-il, mais les mentalités avaient changé ». Il retourne alors à la restauration et ouvre son propre restaurant à Narbonne qu’il va finalement fermer, à la suite d’un litige avec le propriétaire des murs. Et c’est en acceptant ce fameux poste dans une nouvelle chaine hôtelière qu’il rencontre sa femme. Il teste ensuite un autre emploi de manager dans la restauration rapide « mais étant formé à la classique restauration, je ne m’y suis pas senti à l’aise, explique-t-il. Alors en attendant de trouver autre chose, j’ai accepté une mission chez Amazon. C’était en 2015 et j’ai tellement aimé l’ambiance que je ne suis pas reparti ! ».

Lionel

Manifestement déterminé
Lionel est devenu responsable d'équipe au bout de deux ans. Un parcours qui s’explique très simplement : Lionel est bougrement motivé. « J’ai trouvé chez Amazon une ambiance familiale et un très bon état d’esprit qui se concrétise notamment par toutes les activités organisées pour le moral des équipes. C’est un environnement stimulant avec un encadrement très humain. Je suis bien ici et pour rien au monde, je ne cèderais ma place ! ».

“J’ai trouvé chez Amazon une ambiance familiale et un très bon état d’esprit. C’est un environnement stimulant avec un encadrement très humain ”
Lionel Boulbes

Déterminé, l’audacieux ariègeois a enchainé tous les postes dès sa première mission, cherchant à tout comprendre d’Amazon. « On me l’a proposé, ajoute Lionel, mais je l’ai aussi demandé. Depuis que je suis chef d’équipe, je profite de toutes les occasions pour me former. J’ai notamment demandé à changer d’équipe régulièrement pour connaitre tous les maillons de la chaîne. Je profite aussi des pics de fin d’année pour travailler de nuit et apprendre de nouvelles choses. Je peux ainsi enrichir mes compétences et m’entraîner au poste ».

Capitaliser sur la promotion interne
Pour Lionel, être manager dans la restauration ou chez Amazon ne fait pas de grande différence en termes de compétences : « au lieu de gérer des flux de matières premières, je gère des flux de marchandises. Dans les deux cas, mon objectif est que le client soit satisfait. Mais ici, on ne me demande pas de travailler les jours fériés ou le week-end et toutes mes heures supplémentaires sont payées ou récupérées. En d’autres termes, j’ai mis mon expérience du management à profit mais dans un cadre beaucoup plus agréable où les gens sont respectés et pris en considération ».

Agé de 38 ans, père d’une petite fille de 2 ans, Lionel est tellement motivé qu’il s’apprête à retourner sur les bancs de l’Université pour passer sa licence professionnelle de pilotage des flux logistiques en demandant à bénéficier du dispositif de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Ainsi, il souhaite évoluer vers le poste de manager chez Amazon. « Les équipes des ressources humaines m’ont aidé à constituer le dossier et je dois passer un oral prochainement à l’Université de Valence. Je devrais probablement suivre des cours pour approfondir mes connaissances en mathématiques ou en anglais afin de compléter ma formation mais ce n’est pas un problème : je suis prêt à reprendre les études pour obtenir ma licence et continuer à évoluer. Amazon m’offre l’opportunité et me soutient même dans ma démarche, ce serait dommage de ne pas en profiter ».

Visiblement heureux, Lionel a « trouvé sa seconde famille ». « Ma femme vous dirait qu’elle ne m’a jamais vu aussi joyeux et rayonnant en rentrant du travail. Mon expérience chez Amazon n’a que trois ans mais j’espère qu’elle va durer encore très longtemps… et pourquoi pas jusqu’à la retraite ! ».