Munich, 7 heures du matin chez les Leborgne. François accompagne ses enfants à l'école française de Munich à vélo avant de se rendre à son travail. La traversée quotidienne du jardin anglais le conforte dans son choix de résidence.

François avait 29 ans quand il a commencé à travailler chez Amazon à Paris en qualité de Vendor Manager pour « construire une sélection optimale pour les clients Amazon grâce au développement de partenariats avec de nouveaux fournisseurs, » explique-t-il. Depuis, sa vie ne manque pas de rebondissements – il est devenu père de trois enfants, a changé trois fois de poste et a même quitté la France pour offrir à sa famille un nouveau cadre de vie.

“Il y a énormément d'opportunités et c'est à chacun de définir son propre parcours.”
François Leborgne

Une mobilité professionnelle très appréciée

La décision de quitter Paris pour vivre à Munich était un vrai projet de famille pour François et sa femme, tous les deux à la recherche d'une meilleure qualité de vie et d'un environnement "plus vert" pour élever leurs enfants. Amazon les a soutenu et leur a simplifié les étapes pour concilier vie professionnelle et vie privée. Les collègues de François l'ont aidé dans l’apprentissage de l’allemand.

Aujourd'hui François a 33 ans et occupe désormais le poste de Manager Account Management, avec la mission de construire une nouvelle équipe européenne pour accompagner les petits et moyens fournisseurs. « Chez Amazon, le fait de changer de poste ou de changer de pays est relativement simple. Chacun a beaucoup de responsabilité et d'autonomie : on te donne ton avion, et c'est toi qui pilotes. »

« Il y a énormément d'opportunités et c'est à chacun de définir son propre parcours », raconte François. « Ici nous avons aussi la possibilité de travailler de la maison jusqu'à deux jours par semaine, » explique-t-il.

Le meilleur choix pour toute la famille

À la naissance de son dernier fils, François a profité d'un congé paternité de deux mois, grâce à un soutien financier appelé « Family Bonus ». Ce soutien est proposé aux employés éligibles souhaitant prendre un congé parental, et est versé avant le démarrage de celui-ci. La famille ne regrette pas d'avoir élu domicile à Munich. « C'est extraordinaire tout ce que l'on peut faire le weekend. En 30 minutes de voiture vous êtes sur une piste de ski ou sur un lac. »

Selon François, ses enfants « se plaisent à Munich comme des poissons dans l'eau. » Ils ont rapidement appris l’allemand et adopté des repères culturels. François raconte avec un petit clin d'œil que « pour la coupe d’Europe, il y a eu un doute si on soutenait l'équipe de France ou l'équipe d'Allemagne », avant de rajouter « j'ai dû clarifier ça assez rapidement ! »