Diplômée d’un BAC Pro Commerce, Hassania a toujours aimé le contact avec les gens. Passionnée de nature, d’histoire médiévale ou encore de cuisine, elle déteste la routine et aime les métiers dynamiques. Après ses études, elle se lance dans la grande distribution avant d’arrêter de travailler pour s’occuper de ses deux petites filles. « La famille c’est important », explique cette jeune maman de 43 ans, originaire de la Drôme. Il y a deux ans, elle décide toutefois de reprendre une activité professionnelle. Elle voit passer une annonce indiquant qu’Amazon recrute. Hassania n’a jamais travaillé dans la logistique, mais elle tente sa chance. « C’était la période des fêtes, » se rappelle-t-elle. « Quelle que soit l’entreprise, on passe toujours des tests et ceux d’Amazon sont de simples tests de logique avec des cases à cocher. C’est rapide et à la portée de tous, il suffit de ne pas stresser et de rester concentré ». Quelques jours après, l’agence d’intérim la rappelle et lui propose une mission.

“Travailler dans une société qui respecte ses employés ainsi que leur sécurité et qui, de manière générale, privilégie le côté humain, ça fait du bien !”
Hassania

Un travail adapté à ses contraintes

Hassania profite alors de la navette mise en place par Amazon pour la période des fêtes pour se rendre sur son lieu de travail. La fin de son contrat d’intérim coïncide avec la fin du dispositif de transport. Elle aime son travail mais effectuer un trajet de 60 kilomètres deux fois par jour n’est pas une option : trop long, trop fatiguant, pas intéressant financièrement. Elle décide alors de ne pas renouveler son contrat, mais Amazon va lui faire une proposition qui change tout. « Amazon est une entreprise à l’écoute, qui trouve des solutions pour permettre à ses collaborateurs de concilier vie privée et vie professionnelle, précise Hassania. Pour limiter mes trajets, ils m’ont proposé de travailler en CDI deux jours par semaine « en mode SD » (samedi, dimanche et jours fériés). Pour moi, c’était l’idéal car cela m’apportait de la stabilité professionnelle et le salaire dont j’avais besoin ».

Hassania

A la maison pendant la semaine, Hassania consacre son temps à ses filles et à l’association de « l’amicale des parents d’élèves » de Bourg-lès-Valence où elle habite. Le week-end, son mari prend le relais pendant qu’elle part travailler. « Et je sais que si mes contraintes évoluent, Amazon me fera d’autres propositions », ajoute Hassania.

Formation continue et perspectives d’évolution

Au-delà de la souplesse des horaires, Hassania apprécie aussi la polyvalence. « Tous les nouveaux collaborateurs sont formés aux règles de sécurité, puis au pick (prélèvement des articles) et au pack (emballage des articles). Après on peut solliciter d’autres formations ou attendre qu’on nous en propose, mais globalement on peut être formé à tous les postes. C’est ce que j’aime dans la logistique telle qu’elle est pratiquée ici : aucun jour ne ressemble au précédent vu que tout dépend des commandes des clients. C’est un métier dynamique, aucun risque de s’ennuyer ! », se réjouit la jeune maman.

En CDI depuis plus d’un an, Hassania a profité de la politique de formation continue de l’entreprise pour se perfectionner à de nouveaux processus. Elle en maîtrise désormais sept. Aujourd’hui, elle suit même une formation pour devenir instructeur et ainsi pouvoir former les nouveaux collaborateurs. « Amazon favorise la promotion interne et j’aime le changement, alors j’en profite », explique-t-elle. « Et, contrairement à ce qu’on pourrait croire, pas besoin d’être un gros gabarit pour travailler dans la logistique. La majorité des postes sont adaptés aux femmes et d’ailleurs près de la moitié du personnel est féminin chez Amazon ».

La jeune maman souligne également un esprit d’équipe et une ambiance de travail qu’elle apprécie particulièrement : « L’avantage ici, est qu’il y a des règles claires, et toujours une forme de bienveillance. Oui, on travaille mais on sait aussi s’amuser ! Après mes expériences précédentes, travailler dans une société qui respecte ses employés ainsi que leur sécurité et qui, de manière générale, privilégie le côté humain, ça fait du bien ! », conclut Hassania.