Construit au XIVème siècle par la famille d’Argouges, barons de Gratot, le château de Gratot est à l’origine d’une très jolie légende : revenant de la chasse, un de ses seigneurs serait tombé amoureux d’une jeune fée qu’il épousa par la suite. Quelques siècles plus tard, le château continue de faire rêver, mais cette fois-ci, c’est à nos papilles qu’il s’adresse. Chargés notamment de défendre le célèbre Mont Saint Michel et connus pour leur bravoure, les chevaliers d’antan ont en effet traversé le temps pour former une nouvelle confrérie : Les Chevaliers d’Argouges, Maîtres Chocolatiers. Ambassadeurs du goût, ils explorent des saveurs nouvelles et concoctent des recettes parfois traditionnelles, parfois exotiques, mais toujours pour le plaisir de tous. « Le nom de la chocolaterie est directement inspiré de l’histoire locale », reconnait Lionel Pierre, Président de l’entreprise familiale Chevaliers d’Argouges. « C’est un hommage à cette époque révolue de chevaliers poussés par des valeurs de courage, d’intégrité, de moralité et de fidélité. Aujourd’hui, elles sont toujours aussi vives et sont devenues les valeurs fondatrices du code d’honneur de notre entreprise ».

L’histoire de l’entreprise familiale commence au cœur de la pâtisserie-chocolaterie de Bernard Meiss, située en face de la cathédrale de Coutances (50). Mais il faudra attendre 1991 pour que David Meiss, héritier du savoir-faire de son père, rencontre Bertrand Pierre et crée Les Chevaliers d’Argouges à Gratot. Tous deux maitres chocolatiers, ils développent une expertise dont le socle repose sur la volonté d’utiliser des produits issus pour la plupart de l’agriculture biologique, des matières premières labellisées « commerce équitable » ou sous certifications de qualité.

Grâce au programme Prime et aux campagnes produits, nous avons considérablement booster nos ventes et la notoriété de nos produits car même quand les gens n’achètent pas, ils consultent. Autrement dit, Amazon est aussi un formidable outil de communication
Morgan Lerogeron, Business developer chargé du webmarketing et de la communication

A ses débuts, la chocolaterie comptait quatre employés. Aujourd’hui, ils sont 150, preuve d’un succès qui ne cesse de grandir. Pour autant, Les Chevaliers d’Argouges reste une entreprise qui a su préserver son « savoir-faire » artisanal. « Tous nos décors sont toujours faits à la main », souligne Morgan Lerogeron, Business developer chargé du webmarketing et de la communication de la société. Il y a deux ans, Morgan a repris le développement du commerce en ligne, notamment sur Amazon. « Nous avons intégré le programme Prime et nous participons aux journées de deals et aux opérations de produits sponsorisés. Grâce à ces trois leviers, nous avons considérablement augmenté nos ventes. Au-delà du chiffre d’affaires, Amazon est un formidable tremplin en termes de communication, contribuant à faire connaitre notre marque ». Résultat, la petite chocolaterie de Gratot est devenue une véritable entreprise qui fait rayonner ses produits à travers la France, mais également l’Espagne, l’Allemagne, l’Angleterre et l’Italie.