Passionnés de cuisine, ils se lancent dans la création de potagers d’intérieur. Ils donnent ainsi naissance à des produits innovants qui aujourd’hui font le bonheur des amateurs de cuisine qui n’ont pas forcément la chance d’avoir un jardin.

Engrais, répulsif, abrasif, colorant… Le marc de café a de nombreuses vertus, y compris celle de faire pousser les start-up ! Jerôme Devouge, 24 ans, fraîchement sorti de Science Po à Lyon, et Romain Behaghel, 26 ans, ingénieur en biochimie, se rencontrent sur les bancs de l’ESSEC. C’était en 2013, ils suivaient une formation courte d’entrepreneuriat. Aujourd’hui, ils sont à la tête de Prêt à Pousser, une entreprise qui emploie 17 personnes et livre des milliers de mini-jardins d’intérieur sous forme de kits pour faire pousser des champignons et des herbes aromatiques.

“Nous avions envie de créer une entreprise avec des produits tangibles, donner naissance à une marque ou plus précisément à une entité qui propose une vision du monde, et qui noue une vraie relation avec ses clients”
Romain Behaghel

Du marc de café au grand prix de l’innovation

« Tout a commencé avec le marc de café, se souvient Romain. Comme tous les étudiants de notre promotion, nous avions envie de créer une entreprise, mais avec des produits tangibles, pas une énième application mobile. Nous voulions donner naissance à une marque ou plus précisément à une entité qui a une vision du monde, qui apporte quelque chose au monde et qui a une vraie relation avec ses clients ». Passionnés de cuisine, Jerôme et Romain cherchent des idées dans l’agro-alimentaire et c’est en observant des champignons pousser dans la cour de leur école que le concept des kits « prêts à pousser » commence à germer. « En cherchant sur Internet, nous sommes tombés sur un site qui expliquait comment faire pousser des champignons sur le marc de café. Nous tenions notre idée : nous allions offrir un potager d’intérieur à tous les gens qui n’ont pas la possibilité d’avoir un jardin », raconte Romain. Leur premier kit à champignons sur marc de café remporte le Grand prix Innovation du salon international de l’agro-alimentaire. Un prix qui, ajouté à un prêt bancaire et un peu d’argent personnel, va permettre à Romain et Jerôme de passer à la phase industrielle.

Les graines d’une petite révolution verte

« Nous sommes allés voir Starbucks et leur avons proposé de récupérer le marc de ses cafés parisiens », explique Romain. Pendant près d’un an, les deux jeunes entrepreneurs font la tournée des cafés dans leur Kangoo et récoltent une demi-tonne de marc par jour qu’ils ramènent dans leur atelier à Saint Denis (93). « L’idée était d’en faire un substrat pour faire pousser des pleurotes », explique Romain. Le processus est complexe et malgré tous nos efforts, nous rencontrions trop d’échecs ». À bout de financement, ils cherchent des substrats alternatifs et c’est en Bretagne qu’ils croisent une entreprise qui veut bien leur dédier une chaîne de fabrication de paille pasteurisée, un terreau plus fiable pour faire pousser des pleurotes. On est en 2014 et les ventes de kits décollent via le site de la société et quelques points de vente. C’est également à ce moment-là que Romain et Jerôme décident d’attaquer la phase suivante de leur projet et de commercialiser leurs produits via les marketplaces.

Une technologie innovante

« Au début, nous avons essayé toutes les marketplaces, mais le processus était trop chronophage, explique Romain. Nous nous sommes donc concentrés sur la plus fréquentée, la Marketplace d’Amazon.fr». Les ventes explosent. Sur la Marketplace Amazon.fr, Prêt à pousser réalise un taux de conversion 20% supérieur à celui de son site, pourtant très performant, et augmente son chiffre d’affaires généré par le Web de 20%.

Revigorés financièrement, Romain et Jerôme recrutent des ingénieurs en agro-alimentaire et donnent naissance à Lilo fin 2015. Mini-potager d’intérieur pour plantes aromatiques, Lilo s’inspire des technologies utilisées par la NASA pour produire des légumes dans l’espace : l’hydroponie associée à des LED. Lilo rencontre un succès tel qu’un an plus tard, à l’occasion des fêtes de Noël, le produit est en rupture de stock dans plusieurs points de vente.

Une entreprise florissante qui se développe à l’international

« La Marketplace d’Amazon a fortement contribué à notre succès », estime Romain. « Ils ont, par exemple, adapté leur logistique : nos produits sont vivants, ce qui suppose un stockage adapté si on ne veut pas que les champignons poussent dans les entrepôts. Outre le potentiel de clients qualifiés, Amazon propose aussi des opérations pour booster les ventes. À l’occasion du Prime Day 2017, par exemple, nous avons vendu 136 fois plus de Lilo que sur un jour normal de cette période ».

Aujourd’hui, Prêt à Pousser s’attaque à l’international et là encore, c’est sur la Marketplace que la société a décidé de miser. « Développer un site, une logistique et une stratégie marketing par pays, c’est coûteux. Avec Amazon, on peut tester l’Europe à moindre coût et tester si le produit fonctionne dans le pays ciblé avant de commencer à réellement investir », conclut Romain.