D'après une récente étude Odoxa, un français sur trois a déjà écrit ou songé à écrire un livre, et 73 % d'entre eux considèrent l'autoédition comme une option privilégiée pour être édité. C'est le cas d’Aurel Angeli, Claire Buonavista, Dalila Heuse et Fred Roigoon, quatre nouveaux talents qui ont réalisé leur rêve d'écrire et publier un roman suite à un concours lancé lors du Salon du livre de Paris 2015 et organisé par Kindle Direct Publishing, la plateforme d'autoédition d'Amazon.

Plus de 55 auteurs ont participé au concours, un « speed-dating » qui avait pour but de découvrir les talents littéraires de demain et de les aider à aller à la rencontre de lecteurs. Les candidats n'avaient que cinq minutes pour présenter leur ouvrage à cinq jurys, composés d'un auteur auto-édité reconnu et d'un membre de l'équipe Kindle. Les noms des vainqueurs ont été annoncés par les animateurs Igor et Grichka Bogdanoff.

“Amazon est une énorme vitrine sur le monde extérieur, un moyen de sortir de l'isolement dans lequel un auteur se trouve trop souvent confiné.”
Dalila Heuse

Les quatre gagnants bénéficient d'un dispositif de lancement spécial sur le site Amazon.fr, comprenant une mise en avant sur la boutique eBooks Kindle, l'ajout à la sélection éditoriale « Kindle Select 25 », et divers autres emplacements privilégiés sur le site.

Rencontrez ces nouveaux talents ainsi que les ouvrages qui ont séduit le jury :

Aurel Angeli : Du soleil quand il fait gris
« Nous sommes submergés d'informations montrant des hommes agir cruellement contre d'autres. Puis-je moi-même, dans une situation particulière, notamment sous l'influence du nombre ou d'une autorité, mal agir ou me taire ? C'est notamment cette question que je tente de tester dans mon roman par le comportement d’Arthur, collégien et narrateur. Ecrire, c'est mettre artificiellement du soleil en soi quand il fait gris. L'auto-édition rapproche l'auteur du lecteur, résout la question des stocks, de la logistique. C'est une révolution assez fulgurante. Ce prix va, je l'imagine, permettre à mon roman de rencontrer un grand nombre de lecteurs en bénéficiant d’une promotion importante. C'est une chance formidable. La balle n'est plus dans mon camp mais dans celui de mes personnages. Et je leur fais confiance ».

> Découvrez son livre Ouverture en lamineur

Claire Buonavista : Découvertes inattendues
« Mon roman est né lorsque je vivais en Asie du Sud-Est, un matin à l'approche de Noël. Je marchais, pensive, lorsqu’un majestueux sapin s'est imposé à moi. Le plus souvent, nous faisons des découvertes inattendues qui se démarquent de l'objet initial de nos recherches. Il me semble qu'il en est très souvent ainsi : nous sommes toujours surpris par ce que la vie nous réserve en matière de changements et de transformations. En ce sens le fait d’avoir été sélectionnée lors du speed-dating est une opportunité incroyable qui ouvre la voie à de belles et surprenantes aventures ! »

> Découvrez son livre Une étoile sur le sapin

Dalila Heuse : Écrire comme un refuge
« Vers l'âge de 50 ans, écrire devint pour moi plus un besoin qu'un désir. Aujourd'hui, écrire est un refuge dans lequel je me sens protégée du monde extérieur qui m'effraye un peu plus chaque jour, mais que j'aime cependant au-delà de toutes limites. Les avantages de l'autoédition sont sans aucun doute l'autonomie et l'indépendance. C'est un moyen rapide de faire connaître son œuvre au plus grand nombre. Amazon est une énorme vitrine sur le monde extérieur, un moyen extraordinaire de sortir de l'isolement dans lequel un auteur se trouve trop souvent confiné ».

> Découvrez son livre La pudeur des sentiments

Fred Roigoon : Et si Jésus revenait sur terre ?
« L'envie de partager mes écrits s'est imposée quand j'ai découvert la facilité de les publier sur Internet avec l'auto-édition. Un outil fantastique mais très exigeant en matière de qualité de produit fini. Lors de mon entrevue avec le jury Amazon, j'ai immédiatement posé la question principale de mon roman :
« comment réagiriez-vous si Jésus revenait sur terre aujourd'hui ? » S'est engagé une conversation captivante dans laquelle j'ai pu exposer les grandes lignes de mon roman qui est un thriller d'espionnage. J'espère que l'intérêt suscité ce jour-là sera aussi grand pour le lecteur. Avoir gagné ce concours devrait me sortir de l'anonymat des milliers de Français qui tentent d'imposer leur nom en tant qu'écrivain et faire découvrir mes différentes publications ».

> Découvrez son livre Opération Jésus