Isabelle Rozenn-Mari n'a que 8 ans quand elle déclare avec aplomb à ses parents : « Quand je serai grande, je serai écrivain ! ». Mais en grandissant, elle abandonne progressivement son rêve d’enfant, jusqu'à presque l'oublier : « On m'avait dit que ce serait trop compliqué, que l'on ne pouvait pas vraiment vivre de son écriture, donc j'avais arrêté d'y croire », explique-t-elle. Des années plus tard, Isabelle réalise enfin son rêve. L'enfant qui avait découvert sa passion pour l'écriture avec une rédaction en classe de CE2 est aujourd'hui une auteure indépendante avec plus de 20 000 lecteurs. En 2015, avec son titre Souviens-toi Rose…, elle remporte le concours Kindle de l'autoédition. Voici son histoire.

“L'auto-publication est une belle aventure : Si vous avez des choses à dire, si vous avez des gens à rencontrer, n’hésitez pas à vous lancer.”
Isabelle Rozenn-Mari

Isabelle, commerciale de profession, mariée et mère de deux enfants, est bretonne et fière de l’être. Dans les paysages de sa région, dans les légendes celtes et arthuriennes, elle a toujours trouvé l'inspiration pour donner forme à ses histoires fantastiques et surnaturelles. « À 19 ans, j'ai écrit mon tout premier roman, L'héritage des damnés. Je l’ai envoyé à deux ou trois éditeurs qui n'ont pas donné suite, donc j'ai mis tout ça de côté pendant des années ». Mais l’amour pour l'écriture et la liberté de créer ne l’ont jamais abandonnée :
« L'imagination n'a aucune limite quand on écrit des histoires de fantasy ». Dix ans plus tard elle écrit un nouveau roman, Les enfants de Dana, sans réel espoir qu'il soit lu un jour. À ce moment-là, un ami lui parle de la possibilité de s'autoéditer sur Amazon avec Kindle Direct Publishing, et elle décide de se lancer. « Petit à petit, j'ai trouvé mon lectorat : des gens qui aiment le surnaturel, un genre littéraire pas très habituel en France ».

La mémoire de nos ancêtres

C'est en 2015 qu'arrive la consécration : intéressée par le domaine de la psycho-généalogie, selon laquelle les événements vécus par nos ancêtres peuvent encore avoir un effet sur nous à l'heure actuelle, Isabelle écrit un nouveau roman, Souviens-toi Rose…, qui a conquis plus de 20 000 lecteurs et décroché le concours Kindle de l'autoédition 2015. « C'était inespéré, surprenant et à la fois merveilleux. Avant, je ne me considérais pas comme une auteure, simplement parce-que je n'avais pas de lecteurs. Être écrivain ce n'est pas uniquement écrire des livres, mais c’est aussi rencontrer son public. Je suis devenue une auteure en publiant mes livres sur
Amazon », explique-t-elle.

Suite à ce succès, Isabelle est même apparue dans les journaux régionaux, mais elle reste modeste : « Je ne me sens pas quelqu'un de célèbre ou connu, c'est quelque chose de totalement nouveau pour moi. Demain ça peut être vous, ça peut être n’importe qui, mais en tout cas l'auto-publication est une belle aventure : Si vous avez des choses à dire, si vous avez des gens à rencontrer, n’hésitez pas à vous lancer ».