« L’idée est venue de notre père », explique Ary. « Il travaillait dans l’univers de la mode, des accessoires et des sacs depuis plus de 30 ans et cela faisait déjà quelques années que l’idée de faire un sac pratique, beau et confortable lui trottait dans la tête ». Michel concrétise son idée en 2016 mais Ary se souvient encore du déjeuner de famille pendant lequel tout a basculé : « La fermeture du sac ne convenait pas. Elle n’était pas assez sécurisée pour être optimale dans les transports. C’est presque sur un coin de table que, tous ensemble, nous avons inventé un nouveau système de fermeture sécurisé qui allait faire l’objet d’un dépôt de brevet à l’INPI ».

Arsayo sac à main

Le sac est un succès : Michel en vend toujours plus. Parallèlement, il participe au concours Lépine, évènement français qui récompense les meilleures inventions. À cette occasion Michel gagne non seulement la Médaille d’Or mais aussi… son premier salarié ! « En plaisantant, parce qu’aucun de nous n’y croyait vraiment, je lui avais dit que s’il gagnait le concours Lépine, je quittais mon emploi pour rejoindre sa société. Il a bien fallu que je tienne ma parole quand il a gagné la Médaille d’Or », avoue Ary. « Mon frère nous a rejoints par la suite car l’affaire prenait beaucoup d’ampleur et mon père avait vraiment besoin d’aide ».

Le tournant de l’Amazon Campus Challenge

En octobre 2017, un autre évènement majeur va marquer l’histoire de cette jeune société. Arsayo croise alors la route d’une équipe d’étudiantes de SKEMA (MSc in International Marketing and Business Development), parmi lesquelles Héloïse et Graciella, qui proposent à la société de participer à la première édition du concours étudiant Amazon Campus Challenge.

“L’Amazon Campus Challenge nous a non seulement ouvert les yeux sur le e-commerce, mais également permis de vivre une expérience très positive avec deux étudiantes très motivées, avec qui nous avons poursuivi la collaboration après le concours et qui ont toujours la responsabilité de notre stratégie sur Amazon.”
Ary Ohayon

« Nous étions en pleine quête d’identité. Nous venions de lancer un logo, des photos… bref, nous mettions en place une vraie stratégie d’identité et nous avions peur qu’Amazon prenne le pas sur ce travail. Nous n’étions pas vraiment réfractaires, nous pensions juste que le moment était mal choisi et qu’il était encore trop tôt », se souvient Ary. Finalement, le tournant va se jouer à peu de chose : « Elles m’ont eu à la flatterie », plaisante-t-il, « en me disant qu’elles adoraient la société, le sac, etc., et qu’elles s’occuperaient de tout. Autrement dit, nous n’avions pas d’investissement financier ni humain à faire. Difficile de résister dans ces conditions, d’autant qu’elles étaient vraiment très convaincues et convaincantes ».

Le tournant de l’Amazon Campus Challenge

Dans un premier temps, Héloïse et Graciella ont commencé par mettre en place une page dédiée au sac sur Amazon.fr. Alimentées en informations, documents et autres photos par Ary, elles ont étendu la démarche à l’Europe. Progressivement, les ventes ont décollé et « les clients, très satisfaits, laissaient de très beaux commentaires sur nos pages produits », raconte Ary. À mi-parcours (la phase de vente du concours se déroule sur quatre mois), Ary réalise non seulement que ses ventes augmentent de façon significative mais aussi que sur la soixante de groupes (étudiants et entreprises partenaires) en compétition, son « équipe » est toujours dans les cinq premiers.

Une expérience très positive

Alors quand ses étudiantes lui suggèrent de monter en puissance en investissant dans des mots clefs et des campagnes publicitaires, il se laisse de nouveau convaincre. « On parlait d’un budget de 10 à 20 euros par mois », souligne Ary. « Le risque n’était clairement pas énorme. De plus, quand au bout de quelques semaines, on réalise qu’on vend plus, qu’on gagne en visibilité et qu’en plus on a une chance de gagner le concours… on joue le jeu à fond ! ».

Tellement à fond que l’équipe a gagné le premier prix ! Pratiquement un an après la fin du concours, Arsayo est toujours sur Amazon. « Nous vendons deux fois plus de sacs sur Amazon que sur notre propre site, nous avons accru notre visibilité et étendu notre zone de chalandise à l’international… Pourquoi se priver d’une telle vitrine ? Et au-delà des ventes, cette expérience a vraiment été très instructive et positive. D’ailleurs, Héloïse et Graciella continuent à travailler pour nous - en tant que freelance cette fois-ci - et j’ai même rejoint le jury de l’Amazon Campus Challenge pour l’édition 2019 ».