Nous sommes à Puteaux, dans l’ouest parisien. Installée dans son salon, Cécile interrompt son travail pour observer par la fenêtre les quelques flocons de neige qui commencent à tomber. « J’espère qu’il neigera encore lorsque j’irai chercher Wendy à la crèche ! », s’exclame-t-elle. Cécile Santoni, 35 ans, est la maman d’une petite fille de deux ans portant le doux prénom de Wendy. Dans la chaleur de son appartement elle raconte comment, à la naissance de sa fille, elle a décidé de changer de métier, laissant derrière elle sa carrière de directrice administrative, pour se lancer dans la création et la vente en ligne de bijoux. Quelques mois après ses débuts, elle s’ouvre au marché mondial grâce aux services d’Amazon.

“C’est incroyable de savoir que ce que j’ai fait à la maison, dans mon petit monde à moi, peut se retrouver en Australie, autour du cou d’une maman avec son bébé.”
Cécile Santoni

La naissance de Wendy, les prémices de Minty Wendy

C’est à la naissance de Wendy que Cécile eut l’idée de concevoir des colliers pouvant être portés à la bouche par les bébés. Comme de nombreuses mamans ayant choisi d’allaiter, elle constata bien vite que sa fille s’agrippait à ses colliers, lui tirait les cheveux ou la griffait lorsqu’elle l’a tenait dans ses bras. Il fallait donc trouver un petit jouet sans risque pour le bébé qui serait accroché au cou de la maman, un petit jouet que sa fille pourrait également mâchouiller lorsqu’elle serait portée en écharpe. « Quand j’ai commencé à chercher des produits pour Wendy, je ne trouvais rien qui correspondait à mes goûts de femme, alors je les ai créés », raconte Cécile.

Cécile a donc créé toute une gamme de colliers et bijoux d’allaitement, de portage et de dentition. Les bébés peuvent jouer avec et se faire les dents dessus sans risque car les perles sont fabriquées en silicone alimentaire non toxique, puis testées en laboratoire. Ces bijoux sont faciles à porter et si esthétiques qu’on ne pense absolument pas à un jouet d’enfant. L’entourage de Cécile fut vite conquis et ne tarda pas à lui passer commande. C’est alors qu’elle a décidé de commercialiser ses créations en fondant la boutique en ligne, Minty Wendy.

De directrice administrative à créatrice de bijoux

Avant la naissance de son enfant, Cécile était directrice administrative dans une entreprise internationale de e-marketing. Elle adorait son métier et pouvait passer de longues heures au bureau. Durant sa grossesse, elle réalisa non seulement que sa vie de mère serait difficilement conciliable avec un travail aussi prenant, mais également que quelque chose qu’elle avait en elle depuis toujours lui manquait réellement : l’aspect créatif. « Je me suis rendue compte que j’avais besoin de fabriquer des choses de mes mains et que j’y prenais beaucoup de plaisir », explique-t-elle.

Amazon Handmade, un tournant dans l’entreprise de Cécile

« En 2016, Amazon m’a contactée afin que je participe au lancement de leur boutique Handmade. C’était une grande fierté pour moi, car j’étais reconnue par une grosse entreprise en tant que créatrice. », se souvient Cécile. Depuis, ses commandes n’ont cessé d’augmenter, si bien qu’aujourd’hui Cécile ne peux plus assurer seule la fabrication de ses bijoux. Elle raconte amusée sa première grosse commande : « Un jour, une animatrice télé à posté la photo sur les réseaux sociaux d'un de mes colliers. Le lendemain, je recevais cent commandes d’un coup ! ». Depuis, pour pouvoir assurer la fabrication de ses bijoux, elle fait appel à une créatrice deux fois par semaine et utilise pleinement les services proposés par Amazon comme le stockage, la préparation et l’envoi des créations Minty Wendy grâce à Expedié par Amazon.

Chef d’entreprise, femme créative et mère épanouie

Désormais, Cécile est une femme accomplie. Elle exerce une activité enrichissante tout en menant une vie de famille heureuse. « Avec Minty Wendy, j’ai la possibilité de voir ma fille, que je dépose le matin à la crèche, que je récupère le soir à 16 heures. Lorsqu’elle va se coucher, je me remets à travailler », raconte-t-elle.

Un autre aspect de l’aventure plaît beaucoup à Cécile, c’est l’idée d’avoir créé une communauté de clients enthousiastes dans le monde. Avec la vente en ligne, des hommes et des femmes à l’autre bout du globe achètent ses colliers et lui envoient des photos des bijoux portés. « C’est incroyable de savoir que ce que j’ai fait à la maison, dans mon petit monde à moi, peut se retrouver en Australie, autour du cou d’une maman avec son bébé. » dit-elle émue.

Enfin, grâce à Minty Wendy, Cécile peut continuer de rêver à son autre grand projet : repartir un jour s’installer avec son mari à Londres, où elle a vécu six ans avant de se marier. « Travailler de chez soi est une grande liberté, je peux le faire de n’importe où et j’ai bien l’intention d’en profiter. », conclut-elle.