Dans les souvenirs d'enfance du jeune entrepreneur Aurélien Cram, la quincaillerie de son grand-père occupe une place d'honneur. « Il était déjà commerçant pendant la guerre. Quand j'étais petit, je trainais souvent dans son magasin ». Aurélien a suivi la tradition familiale dès qu'il a eu 18 ans, en travaillant dans la grande distribution pour financer ses études. Mais une fois son diplôme d'école de commerce en poche, une idée très claire s'impose à lui : « Je voulais créer un petit commerce de proximité et proposer à mes clients des produits que l'on ne trouve pas partout ».

Passionné des montres depuis toujours (il garde encore précieusement sa toute première montre parlante), Aurélien ouvre sa boutique, Horel, à Bordeaux en 2011. Sa spécialité ? Les montres atypiques et trendy. « En France, de plus en plus les gens conçoivent la montre comme un objet à la mode, et cherchent des modèles singuliers, différents à ceux proposés par les grandes marques », explique Aurélien. Il lance en même temps son site Internet.

“Je ne pensais pas que tout le monde pouvait vendre sur Amazon. Je croyais que c'était inaccessible pour une petite boutique de centre-ville comme la mienne !”
Aurélien Cram.

Deux types de vente complémentaires

Quand, début 2012, un ami lui propose de vendre sur Amazon.fr en parallèle, il est avant tout surpris : « Je ne pensais pas que tout le monde pouvait vendre sur Amazon. Je croyais que c'était inaccessible pour une petite boutique de centre-ville comme la mienne ! ». Le soir même où il a mis ses produits en ligne, Aurélien reçoit sa première commande, la première d'une longue série : Amazon représente aujourd'hui la plus grande partie de son activité sur Internet et un chiffre d'affaires en croissance.

« Il y a encore des réticences sur la sécurité du paiement des achats en ligne, surtout pour des produits d'une certaine valeur. Mais sur Amazon, les clients ont confiance ».

Pour Aurélien, le commerce traditionnel et la vente en ligne sont complémentaires :
« Dans ma boutique à Bordeaux, je profite du contact direct avec mes clients. Vendre mes montres aux clients d'Amazon m'a permis de toucher un public beaucoup plus large à la recherche de modèles rares, et m'a donné une visibilité énorme. Mon activité a décollé, alors que le marché de l'horlogerie est plutôt à -10% », explique Aurélien.

« Le succès sur Amazon.fr m'a permis de faire des pas de géant : aujourd'hui je suis dans un cercle vertueux ». En effet, Aurélien a embauché une personne à temps plein pour l'aider au quotidien, et il vient juste de signer le contrat pour déménager dans une nouvelle boutique voisine, plus grande. « Sans Amazon, je me serai développé beaucoup moins vite », explique-t-il.

Une montre à travers les générations

Aurélien, qui vient d'être papa, a réalisé un projet qui lui tenait spécialement à cœur :
« Aujourd'hui, ma boutique propose des montres qui ont une histoire, dans un bel
écrin ». Et ce succès professionnel l'inscrit dans sa lignée familiale : « Il y a quelques années, mon grand-père m'a offert une montre des années 50 qu'il a lui-même eu de ma grand-mère comme cadeau pour ses 20 ans de mariage. Aujourd'hui le vintage est très à la mode, et la marque française qui a créé la montre de mon grand-père a sorti une version 2013 identique à celle des années 50. Je la vends dans ma boutique ».

Les prix indiqués par ce lien sont uniquement ceux fixés par ce vendeur.

Découvrez la boutique Horel