Aurélie est une jeune femme de 31 ans, mère d’un petit garçon, qui mène en parallèle une activité professionnelle intense dans le marketing en Italie.
Passionnée de gastronomie et de voyages, Aurélie a un rêve depuis toujours: écrire un livre et le faire découvrir à des lecteurs. « J'ai commencé à noter dans un carnet des idées, des observations, des sentiments personnels, sans but précis, sans jamais penser qu'un jour cela servirait à quelque chose de concret », explique Aurélie.
« Quand j'ai décidé de quitter mon travail pour suivre mon mari muté à l'étranger, j'ai voulu mettre à profit cette parenthèse dans ma vie pour reprendre mes notes et commencer l'écriture de mon premier roman ». Grâce à l’autoédition avec Kindle Direct Publishing (KDP) elle a réalisé ce rêve tout en continuant à mener de front sa vie familiale et sa vie professionnelle.

Je comptais en vendre 100 au bout de deux mois de publication. Aujourd’hui, au bout de trois mois et demi, j’en suis à 10 000. Maintenant, des éditeurs viennent me voir.
Aurélie Vagnoles

« Aurélie a réalisé son rêve »

D’un naturel optimiste, Aurélie aime écrire des histoires positives, inspirées des événements du quotidien : « Dans mon premier roman, je fais rencontrer une mamie nonagénaire superactive avec un voisin de palier grincheux qui n'a plus vraiment goût à la vie. Ce livre part de l'observation qu'il existe des personnes âgées très différentes: celles qui sont ouvertes sur le monde et qui désirent vivre pleinement chaque jour; et celles qui pensent que la vieillesse est une fatalité et qu'ils n'ont plus rien à attendre de demain. Dans un roman, tout devient possible et chaque être, même récalcitrant au changement, peut alors se mettre à évoluer, en bien, et vivre une vie plus lumineuse ».

Et pour Aurélie, la réalité va même au-delà de son rêve, puisqu’elle envisage déjà la publication d’un second livre après le succès de ce premier roman auto-publié.

Elle souhaite aujourd’hui raconter les différentes étapes qui l’ont conduite d’un rêve dans un coin de sa tête au succès de Mémé dans les orties. C’est dans le café parisien où elle a commencé à écrire qu’Aurélie a choisi de partager son histoire en vidéo.